AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
GASPARD ULLIEL - SHE IS A DREAM-VISION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


- Hell or Paradise -


► MESSAGES : 159
► DATE D'INSCRIPTION : 16/08/2016
avatar

Sujet: GASPARD ULLIEL - SHE IS A DREAM-VISION
Sam 20 Aoû - 22:58



Mieux vaut régner en enfer que servir au paradis


Au choix



Mieux vaut régner en enfer que servir au paradis

Nom ▲ Au choix ; Prénoms ▲ au choix ; Date et lieu de naissance ▲ Un premier juin où les flocons commençaient à chuter, décorer les toits de la capitale Oslo. ; Age ▲ Trente trois années de vie déboussolées. ; Particularités ▲ Un tatouage sur la nuque, discret adage dévoilé dans les lueurs intimes des draps. ; Profession ▲ Consultant dans les affaires criminelles, il prête également ses yeux, son don pour quelques exorcistes amicaux. ; Orientation sexuelle ▲ Les colombines, les perdues de la société, là où flirtent dans le regard des reines emprisonnées un appel de détresse d'être sauvée. ; Statut Civil ▲ Loup solitaire, essayant de se caser, impossible. ; Statut Social ▲ Dans la moyenne classe, il vit bien cependant, appartement aux baies vitrées. ; Race ▲Médium, le convoité, le protégé. ; Caractère ▲ Ironique, Protecteur, Mordant, Honnête, Humble, Un manque de confiance en soi, Autoritaire, Je-m'en-foutiste, Idéaliste. ; Son groupe ▲ Behind Blue Eyes ; Avatars suggérés ▲Gaspard Ulliel, Raphael Personnaz ; Michael Fassbender Crédits ▲ Lux Eaternera ; Lady Fame. ;



- L'enfant pourchasse les ombres, les fantômes qu'il côtoie dans sa ferme familiale n'ont de secret pour lui. Le soir, le coucher s'oppose aux contes que lui narrent les ectoplasmes casaniers. Les parents surpris de ses connaissances sur la famille, en toute innocence le petit garçon de neuf ans dévoile les non dits, déchire la cellule protectrice.

- La garde est donnée à la mère qui emmène l'enfant loin des terres enneigées de Suède. Douze ans, il verse quelques larmes abandonnées pour les plaisirs de l'Amérique, le rêve ancré dans ses orbes immaculées. Il découvrent les monstruosités des camarades, bouc émissaire, stoïque, il hoche, secoue la tête. Muet le diagnostique-t-on, stresse post-traumatique, un début de dépression. Les cours se percutent, maintenant à la maison, entre les quatre murs d'une douceur nostalgique.

- Vingt-ans, son visage dévoile la souffrance de son adolescence, la solitude aussi, l'homme découvre la vie active, stagiaire dans un pénitencier, il postule pour une formation d'enquêteur. Le choc premier d'une charogne encore magnifique, il se souviendra de ces cils prisonniers de la glace, de ces mains rougies par quelques gouttes de sang séché. Elle n'avait que quatorze ans, trouvées dans une poubelle proche d'un bar peinturé du vice. Pour la première fois il met ses dons à profit, écoute son murmure. Il tombe amoureux de la juvénile morte.

- Il essaie de vivre le plus sainement possible mais les bouteilles de vodka ornent son plancher strié des pas, il tourne comme un lion emmuré, n'ose sortir de chez lui. Une routine qu'il forge au prix de la tranquillité. La nuit il fréquente les lieux de débauches obscène en quête d'une nymphette. Les frêles poupées de porcelaines obtiennent son amour, ses caresses. Il en garde quelques une mais elles finissent par partir.

Iahel Bellmer ► L'enfant des présages, douceur des nuits solitaire. Elle était là, ses cheveux en broussailles, son teint pâle de vierge affolée, ses mains tendres d'une jeunesse écartelée, ses yeux chatoyant la tristesse, le pardon, la bonté. Marie retrouvée. Elle était là, prête à suivre le compagnon adoré. Un ami dit-elle sur le canapé prenant ta manche de lin usé, tu aimerais, désirerais plus, tu aimerai la toucher dans l'âme, comprendre ce qu'elle est, manger sa vie et connaître son passé. La consoler des misères et des malheurs. Des questions que tu lui poses souvent, tu essaies de l'amadouer, de l'apprivoiser cet animal sauvage qui obtient ton attention, ton amour véritable. Dans l'ombre, elle t'aide, apaise les blessures, souffle sur les maux traumatiques, mais le jour, comme un songe, l'enfant s'évanouit dans l'ombre, revient minuit passé, quelques semaines d'abandon. Tu ne peux lui pardonner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
GASPARD ULLIEL - SHE IS A DREAM-VISION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Trad. par Hanatamago] Touhou Shikouhana ~ Seasonal Dream Vision
» One Dream One Soul One Prize One Goal One CocoTapioca
» Article d'une vision sur l'arcade
» [Tuto] Comment augmenter le champ de vision ?
» [News] GOLDORAK O.V. Terre Alcor (High Dream) 2008.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandemonium :: † BOULEVARD OF BROKEN DREAMS † :: PRETTY LITTLE HEAD-
Sauter vers: